Ministère de l’Eau et de l’Energie

-

Ministry of Water Resources and Energy

FR / EN

Le Chef de l’Etat inaugure l’unité de production de gaz naturel de Ndogpassi à Douala (copy 3)

En coupant le ruban symbolique et en procédant à l’ouverture symbolique des vannes de l’usine de production de gaz naturel de Ndogpassi, arrondissement de Douala III, le Président de la République, accompagné de la Première Dame, Chantal BIYA, a ouvert une nouvelle ère de l’exploitation des ressources naturelles au Cameroun, notamment les ressources gazières.

C’était ce vendredi, 15 novembre 2013, en présence de nombreux invités parmi lesquels le Haut-commissaire du Royaume-Uni de Grande- Bretagne et d’Irlande du Nord au Cameroun, John Brian OLLEY.

La construction de cette usine de production de gaz « on shore », la première du genre en Afrique subsaharienne, selon le ministre de l’Eau et de l’Energie, est le fruit d’un partenariat entre l’Etat, représenté par la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH) et l’entreprise britannique Victoria Oil & Gas Plc, à travers sa filiale Rodeo Development Ltd. Le projet a coûté 100 millions de dollars US, soit 50 milliards FCFA. 

Dans l’important  discours qu’il a prononcé à cette occasion, le Président Paul BIYA a salué à sa juste valeur la participation de la société britannique aux efforts du gouvernement pour développer le secteur énergétique. Il a réitéré sa détermination à inscrire la question de l’énergie au centre de la politique des « Grandes Réalisations ». Plusieurs raisons, a-t-il expliqué, plaident en faveur de cette option : « l’énergie se trouve au cœur de tout processus de développement. Sans elle, il ne peut y avoir d’industrie, ni de transformation des matières premières et donc, pas d’économie moderne… l’énergie est la reine de la bataille du développement et du progrès. »

Le Président de la République a présenté le plan national de développement du secteur de l’énergie qui prévoit à la fois l’accroissement significatif de la production, l’extension du réseau de distribution et le développement des énergies renouvelables. A cet égard, il a cité plusieurs projets en cours de réalisation tels que les barrages hydroélectriques de Memve’ele, Lom Pangar et Mekin ainsi ceux qui sont achevés, à l’exemple de la centrale thermique à gaz de Kribi. 

Auparavant, le Ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, a présenté la genèse du projet gazier de Ndogpassi, ses spécificités techniques et ses nombreuses retombées économiques et sociales. C’est dans cette logique que s’est exprimé le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, dans son mot de bienvenue au couple présidentiel. Et parmi les principales retombées sociales du projet, le Délégué du Gouvernement a indiqué que, sur instructions du Chef de l’Etat, le Gouvernement a mis à sa disposition la somme de 6 milliards de francs CFA, destinés à l’aménagement d’une route de plus de 6 km pour désenclaver le quartier de Ndogpassi et ses environs, densément peuplés. Une annonce bien accueillie par la population.

La population justement, elle est massivement sortie pour la circonstance. A travers des chants et des cris de joie, elle a exprimé sa gratitude, son affection et son attachement au Chef de l’Etat et à son épouse. Profondément touché par cette marque de sympathie, le couple présidentiel a bravé la route encore sinueuse et étroite, à l’aller comme au retour, pour se rendre compte des conditions de vie de ses concitoyens, mais aussi pour communier avec eux. En signe de reconnaissance au Chef de l’Etat et à son épouse, les chefs traditionnels Bassa et Bakoko leur ont offert de précieux cadeaux.